mardi 7 novembre 2017

Back to Shangrymania ! 3 ans plus tard...

Hello les gens !
content de vous revoir !
D'après les statistiques google, je n'ai rien ajouté sur ce blog depuis... .3 années complètes.

N'allez cependant pas croire que je vous avais oubliés, ou, pire encore, que j'avais renoncé à écrire !

Quand j'avais créé ce blog, son sous-titre était : "le blog d'un auteur débutant. Mes coups de coeur, mes coups de griffe, mes coups de plume".

Lorsque la rédemption de Tessa fut retenue pour une édition numérique, ce blog avait rempli sa fonction : je n'étais plus un "auteur débutant", je devenais un auteur. La suite ne dépendait que de moi. D'où ma désaffection pour ce blog : je ne savais tout simplement plus quoi dire sans paraître timoré ou pompeux.

Il y a longtemps, une amie m'avait dit "Ouais, mais toi, t'as de la chance, les gens aiment bien ce que tu écris".

Cela m'avait énervé : je n'ai jamais écrit par "chance". La chance, c'est quand on coche des numéros au loto. Écrire, c'est un peu plus compliqué. J'aime l'écriture depuis que je suis gosse et je la pratique depuis l'âge de neuf ans. Je ne suis pas arrivé où j'en suis par "chance". Je suis arrivé où j'en suis (et ce n'est pas encore bien haut), par ma volonté, par mes actions, par certains sacrifices et certaines trahisons aussi (plus souvent subies que commises d'ailleurs...). J'en suis fier, et le premier qui me dira que je devrais être humble en tant qu'auteur peut aller se tricoter un pull avec ses poils pubiens.

Je serai humble en tant qu'auteur le jour où devenir auteur sera aussi facile que de se commander un steak frites au resto (sauf si bien sûr vous aimez les challenges et que vous tentez cette commande dans une crêperie à Plougastel, dans ce cas, vous avez peut-être ce qu'il faut pour devenir auteur).

Je pourrais bien sûr revenir sur ces trois dernières années, mais ce serait fastidieux et vous auriez l'impression que je me vante un peu. Pour résumer, j'approche de mon dixième contrat d'édition, je me suis fâché avec plusieurs auteurs et maisons, j'ai renoué de temps à autre avec la déprime, tiré la langue au cours de mes mois au RSA, j'ai ouvert ma grande gueule de temps en temps, lié des amitiés et noué des tas de contacts, et cette année, j'ai enfin atteint l'étape suivante de mon parcours d'auteur : une publication en papier et à compte éditeur.
La preuve en image !
Enfin, pas une, mais trois : Noir, Lost Ages, la rédemption de Tessa. C'est d'ailleurs la parution de Tessa au format papier, trois années après sa naissance en numérique, ainsi que le franc succès rencontré au Salon Fantastique, qui m'ont donné envie de relancer la Shangrymania. J'ai des choses à raconter à mon lectorat, ou simplement au badaud de passage.

Et puis, je viens de participer à mon quatrième salon en tant qu'exposant, et ce n'était rien de moins que le salon fantastique, souvent décrié dans le milieu mais toujours bien couru par les lecteurs, à en croire l'affluence.
Le salon fantastique, où l'on croise des gens... fantastiques.
Le bilan : trois ans après, je sais que j'avais raison : écrire, c'est juste ce pour quoi je suis fait. Il y en a qui draguent, qui manipulent, qui revendiquent, d'autres qui font de l'argent, moi, je sais écrire et j'aime ça. Cela ne me garantit aucun succès, cela ne me rend pas riche, et cela ne me rend pas meilleur ; mais cela est moi. Dans un monde ou beaucoup s'escriment à ressembler à des modèles surfaits qu'on leur impose, je réussis à entretenir ma singularité par mon amour de l'écrit. Cela n'a pas de prix.

Reprendre la Shangrymania donc, oui. Mais d'abord, une petite modification sur la page d'accueil :  "le blog d'un auteur. Mes coups de coeur, mes coups de griffe, mes coups de plume". Même si je reste un éternel puceau face aux jambes écartées de l'écriture et que chaque nouvelle ligne m'apprend des choses, je ne suis plus aussi innocent que j'ai pu l'être sur un plan littéraire. Déniaisé, désenchanté, mais actif plutôt que passif, pour parler vrai.

Alors de quoi parlera ce blog à l'avenir ?

D'écriture bien sûr, et d'anecdotes concernant le monde littéraire.

De mes écrits, forcément...

Je vais également tenter de développer ma fibre "critique littéraire". Tout simplement parce que je trouve très peu de critiques de livres écrites en bon français, que je voudrais bien vous faire partager mon amour de la lecture, et que je souhaiterais pouvoir encourager certains auteurs que je connais et qui à mon sens méritent une place aux côtés des Chattam, Musso, Levy et Nothomb.

Du copinage ? oui, sans doute. Mais ne vous y trompez pas, si je dis du livre d'un copain ou d'une copine qu'il est bon, ce sera sincère : je ne tomberai pas dans certains travers à la con.

Voili voilou.

Stay tuned !


 



  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire